Les P\'tits Coquins Mélangistes

L' addiction sexuelle, c'est quoi exactement ?

L’addiction sexuelle, c’est quoi exactement ?

Dans cette société totalement sexuée, on imagine difficilement que le sexe puisse devenir source de souffrance voire une véritable dépendance et pourtant il arrive que certains hommes ou femmes tombent dans l’addiction sexuelle. Qu’en est-il exactement ?

addiction sexuelle

L’addiction sexuelle est un besoin irrépressible
Une consommation excessive d’orgasmes. Le sujet est conduit à avoir ce genre de comportement, poussé par un besoin en lui qu’il ne peut contrôler. Par la suite, il ressent un sentiment de culpabilité c’est comme si il était obligé de faire quelque chose qu’il ne veut pas. Si il ne peut pas satisfaire ce besoin, il ressent des symptômes de manque : anxiété (l’orgasme jouant un rôle d’anxiolytique naturel), douleurs thoraciques ou abdominales, insomnie. La consommation d’orgasmes peut aller jusqu’à 15 orgasmes par jour.


L’addiction sexuelle provoque des désordres importants
Dans la vie professionnelle comme dans la vie sociale, relationnelle, amicale …
Lorsque l’addiction devient trop importante, elle peut difficilement rester secrète et compatible avec un cadre professionnel et des relations  amicales. Les absences répétées, injustifiées, les refus de sorties finissent par couper des autres et conduisent parfois jusqu’à la perte de l’emploi.


L’addiction sexuelle est souvent accompagnée d’autres addictions
Souvent l’on constate que l’addict est « polyaddict », c’est à dire qu’il cumule plusieurs comportements addictifs : drogue, tabac, boulimie… De plus, il est très fréquemment victime d’anxiété. Il se trouve dans une spirale car seuls les orgasmes répétés calment ses angoisses et l’aident à retrouver un certain apaisement.


L’addiction sexuelle et les sex toys
L’addiction sexuelle touche principalement les hommes. Quand elle prend un visage féminin, elle se porte en priorité sur un besoin compulsif de stimulation par le biais de sex toys. Positifs si raisonnablement utilisés (anti-stress et anxiolytiques), ils peuvent vite tourner à l’obsession, à la dépendance et inciter eux aussi à se couper du monde. De plus, on voit des femmes consulter pour des irritations du clitoris, de la vulve, du vagin…suite à un usage abusif !


L’addiction sexuelle se soigne
Bien sûr on ne soigne pas l’addiction sexuelle comme les autres addictions où l’on peut supprimer totalement l’objet tel l’alcool ou la drogue. Le but n’est pas d’interdire le sexe mais de retrouver une sexualité épanouie maîtrisée par la personne.
Le traitement repose en général sur la prise d’antidépresseurs ou anxiolytiques qui calment l’anxiété et agissent par conséquent ainsi sur le comportement compulsif. A ces traitements,
s’ajoutent les associations d’aides aux « addictes sexuels » sur le modèle des Alcooliques Anonymes ou les sexotherapies ou psychothérapies individuelles.



23/04/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 373 autres membres