Les P\'tits Coquins Mélangistes

Au secours, c'est la panne !

Au secours, c’est la panne !

Bien sûr, devant son sexe en berne, notre « sex appeal » peut en prendre un coup et nous rendre plus vulnérable. Mais même si l’on se sent blessée, il existe de meilleures techniques que de l’attaquer bille en tête. Certaines paroles blessent, d’autres silences tuent. Alors comment faire pour se sortir au mieux de ces délicates situations ?

panne sexuelle

Laissez-lui le droit de ne pas être Superman


C’est pas la faute à Voltaire ni la faute à Rousseau mais c’est la faute à la sacro-sainte performance que l’on inocule partout aujourd’hui. Remettez les pieds sur terre ; nos hommes ne peuvent pas être des super héros au top 24h sur 24 au boulot comme au lit. Il est venu le temps de les déculpabiliser : selon les estimations, 1 homme sur 3 après 40 ans et 1 homme sur 2 après 50 ans ont ou auront un trouble érectile*. Alors pas de honte, il n’est pas tout seul.

Natacha, la psy
Malgré votre patience, vos techniques, vous ne parvenez pas à un résultat satisfaisant ? Alors il convient de consulter afin de déterminer quelles sont les causes de la défaillance et choisir la thérapie adéquate.


Optez pour une certaine relativité !


Le coït et la pénétration sont certes des « choses » importantes mais ce n’est pas pour autant une raison de masquer toutes les autres pratiques qui méritent elles aussi leurs lettres de noblesse. Stop au culte du phallus, ne lui mettez pas la pression et développez les caresses, les massages et autres préliminaires ; ne concentrez pas toute l’attention sur un seul objet de désir.


Appliquez la loi anti-tabac


En fumant une cigarette avant l’amour, l’homme envoie directement dans le sang un flash de nicotine qui provoque en sept secondes un spasme réflexe, une vasoconstriction de ses artères. Vasoconstriction pouvant freiner une éventuelle érection qui, même si elle a lieu, sera de moindre qualité… La conclusion s’impose d’elle-même !


Soyez une femme dominante


Au moins en ce qui concerne les positions sexuelles, privilégiez-en certaines « au-dessus » comme l’Andromaque… où l’homme se trouve dans une position plus décontractée. Il lui est ainsi plus facile de maîtriser son éjaculation et a le plaisir de vous caresser et de vous voir afin de maintenir l’excitation. La femme, elle, choisit son rythme et ses mouvements, ondulant au gré de son plaisir et de ses sensations.

Maintenez le dialogue


Les causes peuvent être organiques (âge, diabète, hypertension…) ou psychogènes (anxiété). Mais dans tous les cas, l’homme victime de ces problèmes est atteint dans son identité et en souffre. Son image de lui-même est dévalorisée. C’est pourquoi, il est important qu’il parle afin de ne pas s’enfermer dans une spirale infernale, risquant de détériorer la relation dans le couple mais aussi dans son quotidien.



17/04/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 375 autres membres